Séjournant quelques jours à Fontvieille, au camping Huttopia, situé dans l'ancien parc du chateau de Montauban pour redécouvrir les chemins d'Alphonse Daudet.

Du Camping, un chemin  descendant,  vous mène vers le chateau. Là, un banc, qui, bien sur, n'est pas d'époque et qui n'a pas vu depuis longtemps des amoureux se becoter.

 

_981w (27)

 

 

En continuant, avant d'arriver au chateau, vous passerez prés de cette grange à l'ombre de deux platanes.

 

_981w (26)

 

 

Le chateau Montauban

 

Se chateau appartenait à la famille Ambray, cousin d'Alponse Daudet. Il y fut acceuilli à plusieurs reprises.

Aujourd'hui, il est lapropriété de la ville de Fontvieille, c'est un musée.

 

_981w (31)

 

_981w (28)

Cette demeure est citée dans la préface des Lettres de mon Moulin. Elle fut avant tout un lieu de calme et de repos pour Alphonse Daudet; Voila se qu'il en disait :

“Maison bénie, que de fois je suis venu là, me reprendre à la nature, me guérir de Paris et de ses fièvres...” Cette superbe bâtisse à façade à pignon de la fin du XVIIIème, début XIXème siècle, était la demeure de la famille Ambroy qui accueillit l’auteur lors de ses séjours en Provence

 

_981w (32)

En sortant du parc du chateau, un chemin rocailleux, à votre gauche, va vous mener vers les Trois moulins, situés sur la colline surplombant  Fontvieille.

 

_981w (21)

 

_981w (22)

 

On peut imaginer, voir devant nous, alphonse Daudet, marchant en pensant à une de ses lettres....

 

En continuant, vous passerez à coté de ce "Canal" d'où y coule une eau claire et raffraichissant.

comme, il faisait trés chaud, je m'y suis arrêté pour y plonger mes mains afin de me raffraichir le visage comme à du le faire Alphonse daudet, à son époque.

 

_981w (13)

 

 

En continuant sur le chemin, sur votre droite, apparait le premier moulin, le plus proche du chateau.

 

LE MOULIN TISSOT-AVON

A l’origine ce moulin s’appelait Tissot, mais son dernier propriétaire, meunier de son état, se nommait Avon. Ce qui explique l’appellation “Tissot-Avon”. Il fut construit au début du XIXème siècle et fonctionna jusqu’en 1905.

Ce moulin, comme les autres étaient en activité et Alphonse Daudet n'y séjourna pas. Comme un autre moulin, Alphonse Daudet exprima le désir de l'acquérrir...

 

Il tomba en ruine, ne restant que le corps du moulin. La ville de Fontvieille, le racheta et le restaura à l'identique.

 

_981w (11)

_981w (12)

_981w (19)

_981w (9)

On peut imaginer, qu'a l'époque de d'Alphonse daudet, il ne devait pas y avoir de pins ou autres arbres. La colline devait être caillouteuse et boisées d'arbustes comme la garrigue.

Ce moulin, bien que fréquenté par Alphonse Daudet ne fut pas choisi par l'association, car à l'époque, c'était une ruine.

 

LE MOULIN MARMET

En continuant votre ballade, pas trés loin du moulin tissot-avon, se profile, en ruine, le corps du deuxiéme moulin. Construit en 1814 - il est le plus récent des quatre -, son dernier propriétaire, le père Ribet, fut contraint d’en stopper l’activité en 1915 : les réquisitions de blé dues à la guerre et les difficultés que posaient l’entretien du mécanisme eurent raison de cette industrie.

 

 

_981w (17)

 

_981w (18)

 

 

LE MOULIN RIBET

En laissant se moulin sur votre gauche et en continant sur le chemin caillouteux, On pourrai entendre le chocs des sabots des anes et des chevaux tirant les charrettes remplis de sacs de blé ou de farine.

vous arrivez au troiséme moulin. Le moulin Ribet ou moulin Saint-Pierre est un des 4 moulins qui coiffent les hauteurs du village.

Celui ci aussi Alphonse daudet exprima le désir de l'acquerri....

Il est, entre ceux-ci, le mieux conservé : les trois autres ont perdu ailes, toiture et mécanisme.

C’est ce qui explique qu’en 1935, la Société des Amis de Daudet, désireuse de créer un musée consacré à l’auteur des Lettres de mon moulin, arrêta son choix sur celui-ci. Autre particularité, il était le seul à posséder une "pièce du bas basse et voûtée comme un réfectoire de couvent" telle qu’évoquée par Daudet au chapitre "Installation" de son ouvrage le plus célèbre.

 

 

_981w (5)

 

 

_981w (2)

 

_981w (6)

 

_981w (24)

 

_981w (25)

 

De ce moulin, une vue s'offre sur toute la camargue avec, et qui n'était pas du temps d'Alphonse Daudet, une vision sur les fumées emmanant de la raffinerie et de l'acierie du complexe de Fos.

 

A lire pour plus d'information :

http://www.la-croix.com/Culture/Livres-Idees/Livres/Le-moulin-reve-d-Alphonse-Daudet-2013-08-07-995797